Accueil » Technologie » Twitter a annoncé que le problème de faille de sécurité est réglé

Twitter a annoncé que le problème de faille de sécurité est réglé

Twitter a été piraté par un jeune garçon d’Australie, âgé de 17 ans, il a modifié une idée d’un autre utilisateur (un développeur japonais), qui a utilisé un code en rapport avec le JavaScript, pour faire ses tweets en couleurs.

Les utilisateurs de Twitter se trouvaient dirigés vers des sites pornographique asiatiques ! Des milliers de comptes auraient été touchés, l’un des plus médiatiques est celui de l’épouse de l’ancien Premier ministre britannique, Sarah Brown, qui s’est retrouvé « barbouillé » avec des publicités pour des sites pornographiques, postés automatiquement comme s’ils provenaient de l’utilisateur lui-même.

Des vers dans les mini-messages exploitant une faille de sécurité de Twitter, et fréquemment utilisée, permet de faire apparaître un site internet tiers dans une nouvelle fenêtre, et ayant pour effet de déclencher l’ouverture de publicité intempestive même sans cliquer, juste en passant sa souris sur des liens.

Il y a de toute évidence le risque que des cybercriminels dirigent le trafic vers des sites infectés ou que les spammeurs multiplient les publicités.

Les experts informatiques déconseillaient carrément d’aller sur le site officiel Twitter.com. En revanche, les programmes externes, comme Tweetdeck ou Seesmic, qui permettent d’utiliser le réseau Twitter sans passer par le site, ne semblaient pas affectés par ce problème.

Twitter a annoncé mardi soir que les données personnelles des inscrits n’ont pas été touchées, et que l’attaque a été identifiée et le problème est réglé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

On dit que Google serait intéressé par le rachat de Twitter, cela ne serait pas vrai

Google ne serait pas tenté par le rachat de Twitter

À croire ce qui se dit au sujet du rachat de Twitter, Google ferait partie …

Pas de commentaires, soyez le premier à commenter !

  1. formation autocad

    Après Facebook et Twitter à quand Google ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *