Twitter : éclatement de sa bulle spéculative ?

En pleine euphorie après son entrée en Bourse fracassante, Twitter semble au bord de l’explosion spéculative suite à l’annonce de ses résultats financiers désastreux.

Lors de son entrée en Bourse, tous les investisseurs étaient conscients que Twitter n’a encore jamais gagné un dollar de bénéfice de toute son existence. Misant tout sur le potentiel du réseau social, le cours de l’action, introduite à 26 dollars, est passé à 65,55 dollars mercredi, en trois mois.

Mais voilà, après l’euphorie, c’est le retour de la dure réalité des chiffres. En annonçant une perte nette de 645 millions de dollars pour l’exercice 2013, dont 511 millions de dollars uniquement pour le dernier trimestre.

Hormis la perte, le chiffre d’affaires n’a « que » doublé en 2013 alors qu’il avait triplé en 2012, un autre signal négatif pour les investisseurs.

De fait, dès cette annonce, l’action s’effondrait de 12,57% à 57,68 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle, une véritable punition.

Alors que Twitter revendiquait 241 millions d’utilisateurs en décembre dernier, est-ce que l’annonce de ces chiffres ne serait pas synonyme d’explosion de la bulle spéculative autour du titre Twitter ?

Après des débuts en fanfare, Twitter chute en bourse
Après des débuts en fanfare, Twitter chute en bourse

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDouble Helix : simple diversification ou intention stratégique pour Amazon ?
Article suivantRicoh : des WG-4 et WG-20 au gout de réchauffé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here