Twitter : les services gouvernementaux toujours plus curieux

Si les révélations d’Edward Snowden ont jeté un froid sur le web et les réseaux sociaux, Twitter annonce que les demandes de renseignement des gouvernements ne cessent de croitre.

Les fracassantes révélations de l’ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden avaient jeté un froid glacial sur le web et les réseaux sociaux en révélant au grand jour les actions entreprises par les services de renseignement américains pour surveiller les communications du Net.

C’est dans ce contexte que Twitter vient de publier son rapport sur la transparence, un rapport qui révèle que le nombre de requêtes des gouvernements n’a cessé d’augmenter, passant de 849 demandes au premier semestre 2012 à 1009 au second semestre, et maintenant à 1157 demandes pour les six premiers mois 2013.

Twitter précise que 78% des demandes émanent des États-Unis, loin devant le Japon est ses 8%. Le réseau social précise que la majorité des requêtes fait référence à des affaires criminelles, sans pouvoir donner plus de détail en vertu de la loi.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSpotify : leader tout en étant déficitaire
Article suivantSmartphone : les utilisateurs préfèrent Samsung !
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here