Twitter : moins de séduction, mais plus de chiffres d’affaires

Au quatrième trimestre, Twitter a moins séduit en n’attirant que 4 millions de nouveaux utilisateurs, alors que son chiffre d’affaires a doublé.

Le site de microblogging Twitter vient de publier ses résultats pour 2014. Alors que le réseau séduit habituellement entre 13 et 16 millions de nouveaux utilisateurs par trimestre, Twitter n’a enregistré que 4 millions de nouveaux utilisateurs au quatrième trimestre. Alors que les analystes tablaient sur 292 millions d’utilisateurs au 31 décembre, la progression est un peu décevante vu que le réseau ne comptait en fait que 288 millions d’utilisateurs.

Si l’audience n’a pas séduit les investisseurs, ce n’est pas le cas des résultats financiers. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires de Twitter a en effet doublé pour atteindre 1,4 milliard de dollars, ce qui permet au site de microblogging de réduire sa perte nette annuelle de 10% à 578 millions de dollars.

Hors exceptionnels, ce résultat permet à Twitter de dégager un bénéfice de 12 cents par action, soit le double de la prévision de 6 cents par action.
Suite à l’annonce de ces résultats, l’action Twitter a tout d’abord chuté avant de rebondir et de progresser de 11% à 45,91 dollars dans les échanges d’après-Bourse.

Bien que les résultats financiers soient prometteurs, l’audience alimente les craintes des investisseurs sur sa capacité de Twitter à pouvoir un jour atteindre une taille comparable à celle de Facebook (1,39 milliard d’utilisateurs), d’autant plus qu’il s’est fait rattraper et même dépasser par Instagram (plus de 300 millions d’utilisateurs).

L’avenir de Twitter passe certainement par les récents accords conclus, avec Google pour figurer dans ses résultats de recherche, ou avec Yahoo Japon pour que les tweets sponsorisés soient également diffusés en dehors de la sphère de son réseau.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent15 862 sites 4G opérationnels en France
Article suivantRosetta va se « blottir » auprès de Tchouri pour la Saint Valentin

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here