Twitter : un pas de plus vers les programmes de télévision

En rachetant le français Mesagraph, Twitter se positionne de plus en plus comme incontournable en matière de programmes de télévision.

L’interaction entre Twitter et les programmes de télévision devient de plus en plus évidente. Si le service de microblogging fonce dans cette direction, il en va de même avec les chaînes de télévision qui ont bien compris les avantages de l’interaction entre télévision et réseaux sociaux.

C’est dans cette logique que Twitter vient de s’offrir le français Mesagraph, une startup spécialisée dans l’analyse de l’audience sociale des programmes de télévision au travers d’un observatoire hebdomadaire. Plus que cela, Mesagraph compte parmi ses clients des chaînes de télévision, une cible très intéressante pour compléter le modèle économique publicitaire de Twitter.

Grâce à cette nouvelle acquisition, dont le montant n’a pas été communiqué, Twitter se positionne encore un peu plus sur le créneau de la télévision sociale, touchant une toujours plus grande audience, ce qui ne fait qu’apporter de l’eau à son moulin.

Alors que ce rachat est le premier en France, cette acquisition laisse donc aussi penser que Twitter se lance à la conquête du monde.

Pour finir, il faut encore préciser qu’une dizaine de salariés de Mesagraph rejoindront les équipes européennes de Twitter à Londres.

TV sociale : Twitter s'offre le français Mesagraph
TV sociale : Twitter s’offre le français Mesagraph

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle+ : le nombre consultations d’un profil en plus
Article suivantBuild 2014 : est-ce Microsoft prévoit un Windows pour les objets connectés ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here