Twitter : la police française se met au live-tweet

Après la police nationale, ce sont cinq Directions départementales de la sécurité publique (DDSP) qui ont ouvert des comptes Twitter pour diffuser des messages de prévention, des appels à témoins, ou simplement mettre en valeur le travail de la police.

Après la police nationale, ce sont les Directions départementales de la sécurité publique de Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Pas-de-Calais, Alpes-Maritimes et Bas-Rhin qui ont ouvert, au mois de décembre, des comptes Twitter dans le but de se rapprocher des citoyens. Le but avoué de cette initiative est de diffuser des messages de prévention, des appels à témoins, mais aussi de simplement mettre en valeur le travail de la police.

À l’instar de ce qui se passe sur le compte Twitter @PNationale67, des messages tels qu’« Un individu en fuite, la tension est à son comble », « On annonce un vol d’accessoires sur véhicule en cours », « Individu interpellé » ou des photos alimente une chronique en temps réel de l’activité de la police.

Comme l’explique Joël Irion, responsable de la communication de la DDSP du Bas-Rhin, cette initiative le live-tweet permet aux citoyens de voir la police sous un autre angle.

Un officier de police équipé d'une caméra, en patrouille à Strasbourg le 6 mai 2013.
Un officier de police équipé d’une caméra, en patrouille à Strasbourg le 6 mai 2013.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn suspect se fait trahir par son iPhone
Article suivantOS X Yosemite : toujours plus proche d’iOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here