Twitter : un juge oblige la divulgation des données de l’un de ses utilisateurs

Un juge new-yorkais a ordonné lundi au site Internet Twitter de lui transmettre les données de l’un des utilisateurs du site de microblogging impliqué dans des manifestations du mouvement Occupy Wall Street.

Le juge de la cour pénale de Manhattan a décidé que la loi lui permettait d’avoir accès aux tweets et autres données du manifestant, poursuivi pour des débordements dans le cadre d’un rassemblement. Cette affaire pourrait avoir un impact sur la jurisprudence à propos de la liberté d’expression en ligne.

Les tweets ne constituent pas des informations privées et ne sont donc pas soumis à la garantie constitutionnelle qui protège la vie privée, a estimé le magistrat. « Si l’on poste un tweet, c’est comme si l’on crie à la fenêtre, l’objectif n’est pas de garder cela privé », a-t-il écrit dans une décision de onze pages.

« La constitution donne le droit de poster des tweets, mais comme bon nombre de personnes l’ont appris à leurs dépens, il y a malgré tout des conséquences à ces opinions exprimées publiquement. Ce que vous exprimez en public appartient à tout le monde, ce que vous gardez pour vous, vous appartient », a-t-il ajouté.

De son côté, le site de microblogging a indiqué réfléchir aux actions qu’il allait éventuellement entreprendre dans les jours à venir. « Les règles de fonctionnement de Twitter stipulent que les utilisateurs sont propriétaires des contenus qu’ils émettent. Nous défendons fermement nos utilisateurs et leurs droits », a assuré la société de San Francisco.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : arrêt immédiat de la mise à jour d’Android 4 Ice Cream Sandwich pour Galaxy Note
Article suivantAssistant vocal : Apple Siri moins bon que Google Voice Search

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Pas terrible les nouvelles :s
    Le plus fou, à mon avis, c’est le point de vue dont les deux côtés envisagent ça : la « propriété », sans évoquer une fois « la liberté », alors qu’elle est au cœur du sujet.
    Ceci dit le point de vue du juge est vrai : Twitter a été créé pour « crier à la fenêtre ». Ca va faire comme facebook, l’utilisateur non-averti va tomber des nues et ne s’en rendre compte que maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here