Twitter vs Instagram : Evan Williams ne veut pas de comparaison

Instagram vient de revendiquer plus de 300 millions d’utilisateurs actifs. Evan Williams, cofondateur et membre du conseil d’administration de Twitter, ne tient pas à comparer la popularité des deux réseaux sociaux.

En seulement neuf mois, Instagram a réussi à passer la barre des 300 millions d’utilisateurs actifs, soit une croissance de 50%. Alors que Twitter est parallèlement en panne de croissance, il est évident que certains ont tenté la comparaison des deux réseaux sociaux même s’ils n’évoluent pas véritablement dans le même registre.

Interrogé au sujet de savoir si les dirigeants de Twitter l’avaient mauvaise d’être dépassé par un concurrent, Evan Williams, le cofondateur et membre du conseil d’administration du service de microblogging, répond clairement à la question. Sa réponse est un non catégorique vu qu’il déclare : « Franchement, je n’en ai rien à foutre qu’Instagram ait plus de personne regardant de jolies photos ».

Il n’empêche qu’Evan Williams est tout de même en rogne, non pas conte l’audience, mais contre la métrique utilisée. « Facebook a fait un travail incroyable en faisant un indicateur pour Wall Street. Personne ne parle jamais de ce que c’est… », n’omettant pas de rappeler que les chiffres utilisateurs communiqués par Facebook n’englobent pas seulement le nombre d’internautes s’étant effectivement connectés au réseau social durant cette période, mais également un certain nombre d’autres internautes qui ne se sont même pas connectés à ses applis ou à son site web.

Dès lors, lorsqu’il s’agit de comparer Twitter et Instagram, le cofondateur de la plateforme de microblogging rétorque. C’est une question de largeur versus profondeur ». Il souligne : « Twitter est ce que nous voulions qu’il soit : un réseau temps réel d’information. Voilà pour la profondeur. Pour les jolies photos, merci de vous rendre sur Instagram ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa sonde Rosetta sème le doute sur l’origine de l’eau terrestre
Article suivantOculus VR : deux acquisitions et une embauche

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here