Ubuntu Touch : bq ne prévoit que des ventes flash de son Aquaris E4.5

L’Aquaris E4.5 sous Ubuntu Touch sera bel et bien disponible au courant du mois de février. Il faudra se montrer réactif vu que bq ne prévoit pour le moment que des ventes flash.

La commercialisation de l’Aquaris E4.5 sous Ubuntu Touch était pressentie pour le mois de février. Elle débutera bel et bien comme prévu vu que Canonical et bq viennent d’officialiser le lancement européen du premier smartphone commercialisé sous Ubuntu Touch.

En dehors de la Suède, de l’Espagne, du Portugal et du Royaume-Uni où des opérateurs ont déjà conclu des partenariats pour proposer le smartphone à leur catalogue, l’obtention de l’Aquaris E4.5 pourrait être difficile vu qu’il ne sera proposé que sur la boutique de bq, et cela uniquement par le biais de ventes flash disséminées « sur les prochaines semaines ». Il faudra donc surveiller les comptes Twitter, Facebook et Google+ d’Ubuntu pour connaitre la date, l’heure et l’adresse de ces ventes flash, mais aussi être très réactif.

Avec son écran IPS qHD (960 x 540 pixels), son SoC MediaTek quad-core 1,3 GHz épaulé par 1 Go de mémoire vive, 8 Go d’espace de stockage extensible par microSD, deux capteurs photo de 8 et 5 mégapixels, de la connectivité H+, Wi-Fi b/g/n, Bluetooth 4.0, GPS et un second emplacement SIM, l’Aquaris E4.5 est un terminal plutôt d’entrée/milieu de gamme. Il sera proposé « dans les prochains jours » au tarif de 169,90 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : les Smart TV vous enregistrent !
Article suivantLa SNCF promet du Wi-Fi gratuit dans les trains dès 2016

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here