Un chercheur prouve que les poissons parlent entre eux

« Les poissons se parlent entre eux. Ils s’envoient des messages », c’est ce qu’Eric Parmentier, un chercheur belge, a démontré.

C’est en installant des micros dans une grotte située à 120 mètres de profondeur dans la baie de Sodwana en Afrique du Sud, qu’Eric Parmentier, un chercheur à l’Université de Liège (ULg), a pu effectuer 20 jours d’enregistrement des sons sous-marins.

L’analyse des quelque 3 000 sons récoltés lui fait affirmer que « Les poissons se parlent entre eux. Ils s’envoient des messages ».

D’après lui, les poissons s’échangent plusieurs types de messages, des sons pour s’identifier face aux autres espèces, des sons pour attirer les femelles et bien évidemment des sons pour défendre des territoires.

« Nous avons été surpris d’avoir une diversité incroyable de sons », souligne Eric Parmentier. Le chercheur belge a publié les résultats de ses recherches dans une grande revue scientifique.

L’étape suivante pour lui va être de poursuivre ses travaux en installant des micros à 1 500 mètres de profondeur, toujours dans l’espoir de mieux comprendre le mode de communication des poissons.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes jeux vidéo violents seraient une source de stress
Article suivantDe nouvelles rumeurs de rachat de Twitter par Google

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here