Un enfant de 5 ans découvre en jouant un dinosaure vieux de 100 millions d’années

C’est en jouant près d’un centre commercial qu’un garçonnet de 5 ans à découvert par hasard un fossile de dinosaure vieux de 100 millions d’années.

C’est en septembre dernier que Wylie Brys, un garçonnet de 5 ans, a fait une découverte historique rarissime. Alors qu’il jouait près d’un centre commercial de Dallas au Texas, il est tombé sur un caillou dur aux empreintes insolites en s’amusant à creuser la terre. « Je pensais avoir trouvé une tortue », explique-t-il.

Lorsque son père s’approche, il réalise que l’objet trouvé par son enfant appartient à un animal particulièrement grand. Il se met à son tour à creuser. Ensemble, ils mettent au jour de plus en plus d’ossements. Les archéologues en herbe en appellent ensuite aux scientifiques de la Southern Methodist University.

Après sept mois de fouille, cette équipe insolite parvient à déterrer l’ensemble du squelette. Il s’agissait d’un Nodosaurus, une sorte de dinosaure Ornithrischien de la taille d’un gros poney. Ayant vécu au Crétacé supérieur, le seul exemplaire de cet animal découvert aux États-Unis était sans crâne.

La découverte du petit Wylie Brys est donc historique.

Si le jeune enfant ne perçoit pas encore toute la portée de sa découverte, ce n’est pas le cas de son père qui a déclaré : « J’ai du mal à y croire ! Cela n’arrive qu’une fois dans la vie ! ».


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTricherie : bientôt plus de calculatrices programmables au BAC
Article suivantGalaxy S6 : retour à des jours meilleurs pour Samsung ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here