Un mystérieux signal radio en provenance d’une autre galaxie

Des astrophysiciens australiens ont détecté, en temps réel, un mystérieux signal radio en provenance d’une autre galaxie située à environ 5,5 milliards d’années-lumière de la Terre.

C’est en 2007 que des chercheurs du CSIRO, l’équivalent australien du CNRS, ont découvert pour la première fois des « sursauts radio rapides » dans les enregistrements de leurs télescopes. Pour la première fois, le 14 mai dernier, ils ont eu la chance d’observer ces sursauts d’ondes radio en temps réel.

Il s’agit d’ondes radio, très puissantes, émises seulement pendant quelques millisecondes. La source de ces « radio burst » n’a pas encore été expliquée.

D’après les premières estimations, l’origine de ce « sursaut radio rapide » se situe dans une autre galaxie, à environ 5,5 milliards d’années-lumière de la Terre, en direction de la constellation du Verseau.

Pour ce qui en est de la cause, les astrophysiciens australiens avancent plusieurs pistes même si la cause exacte est toujours mystérieuse. « Le radio burst pourrait être dû à l’explosion d’une étoile à neutron si gigantesque qu’elle aurait provoquée l’apparition d’un trou noir. C’est une hypothèse très excitante », estime par exemple Simon Johnston, du CSIRO. « Il pourrait avoir dégagé autant d’énergie en quelques millisecondes que ce que le Soleil produit en 24 heures », précise Mansi Kasliwal, un astrophysicien de l’Institution des Sciences de Carnegie à Washington, membre de l’équipe scientifique. Pour Emily Petroff, l’astrophysicienne qui a dirigé l’équipe, l’événement à l’origine de ce signal est très certainement « monumental et cataclysmique ».

Si la cause du signal est toujours mystérieuse, d’autres questions le sont aussi. « Ces ondes radio ont peut-être été créées il y a 5 milliards d’années-lumière, alors comment sont-elles parvenues jusqu’à notre télescope ? Quelle matière ont-elles traversée ? Nous ne savons pas de quoi est faite la matière entre deux galaxies, et ce signal radio pourrait nous aider à le découvrir », s’interroge par exemple Simon Johnston.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes dernières informations de Rosetta
Article suivantWindows 10 : que cache Spartan ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here