Google veut se lancer dans le transport : une société dédiée prête à être créée

Est-ce que Google va venir concurrencer Uber sur le marché du transport ? Bloomberg annonce qu’une société dédiée à cette activité serait sur le point d’être créée.

En début d’année, Bloomberg avait annoncé que Google avait la volonté de se lancer sur le marché du transport. Plus concrètement, son intention serait de proposer un service de voitures autonomes sans chauffeur. Dans la foulée de cette annonce, la firme de Mountain View avait démenti son intention de proposer un tel service.

Aujourd’hui, toujours par Bloomberg, cette rumeur revient sous les projecteurs. Petite différence, ce n’est pas Google qui voudrait désormais se lancer sur ce marché, mais sa maison-mère : Alphabet. Le site va même plus loin en indiquant qu’une société dédiée à cette activité serait sur le point d’être créée.

Pour autant que cette information se concrétise dans les faits, elle indiquerait que l’intention d’Alphabet serait de passer à l’étape suivante, celle de monétiser ses Google Car, ses voitures autonomes développées depuis 2009. Elle signifierait aussi que le groupe technologique a l’intention de venir concurrencer Uber, Lyft et les autres sur le marché du transport.

Un service de voitures autonomes sans chauffeur très localisé

Alors que les acteurs du marché du transport proposent déjà leurs services dans de nombreuses villes, l’arrivée de Google, respectivement d’Alphabet, ne devrait pas trop les perturber, en tout cas dans un premier temps. En effet, ce nouveau service ne serait que très localisé à son lancement.

Toujours selon Bloomberg, cette nouvelle offre de transport ne devrait être proposée que dans les villes de San Francisco et Austin. Il s’agit de deux villes que les Google Cars ont explorées de long en large, dans ses moindres recoins.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRX 450h : la nouvelle génération du SUV premium de Lexus
Article suivantExploration de Mars : lancement du robot InSight reporté à mai-juin 2018 !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here