Une prostituée plaide coupable d’homicides involontaires contre un dirigeant de Google

Alix Tichelman, une prostituée de luxe, a plaidé coupable d’homicides involontaires contre Forrest Hayes, un dirigeant de Google âgé de 51 ans.

Alix Tichelman, 27 ans, comparait devant la justice pour avoir injecté une dose d’héroïne à Forrest Hayes, 51 ans, un dirigeant de Google qui en est mort.

L’avocat de la prostituée de luxe a expliqué que sa cliente se trouvait sur le yacht du dirigeant, au large des côtes californiennes, et qu’elle consommait de l’héroïne avec la victime, qu’elle n’avait eu aucune intention de faire du mal à M. Hayes, un homme marié et père de cinq enfants.

Malheureusement pour elle, les caméras de vidéosurveillance du bateau montrent que la jeune femme, au lieu d’appeler les secours lorsque la victime s’est évanouie ou de tenter de la réanimer, a en fait abaissé les stores vénitiens. Les images montrent aussi la jeune femme qui enjambe le millionnaire pour finir un verre de vin.

Après avoir conclu un accord avec le procureur pour alléger sa peine alors qu’elle était initialement poursuivie pour homicide, prostitution, destruction de preuves et transport et usage d’une substance prohibée, Alix Tichelman a plaidé coupable d’homicides involontaires contre Forrest Hayes. Elle a écopé de six ans de prison.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEspace : la première image de Hubble date d’il y a exactement 25 ans
Article suivantAndroid Wear se préparerait à passer des appels

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here