Union astronomique internationale : à la recherche de noms pour Pluton

Dans le but de pouvoir baptiser les éléments géographiques qui seront découverts sur Pluton, l’Union astronomique internationale sollicite l’imagination des internautes.

C’est cet été que la sonde New Horizons va permettre d’en découvrir plus au sujet de Pluton, une planète déclassée en planète naine dont on ne sait pour le moment pratiquement rien.

Alors que l’on ne sait pas du tout si Pluton a des montagnes, des calottes glaciaires, des déserts de pierres, des lacs de lave ou autres, l’Union astronomique internationale (IAU) sollicite l’imagination des internautes pour pouvoir baptiser les éléments géographiques qui seront découverts.

Dès à présent, aujourd’hui, l’IAU commence à préparer une longue liste de noms potentiels. Elle propose aux internautes de participer à ce brainstorming via le site OurPluto.org, en partenariat avec la NASA et l’institut SETI.

Alors que les règles sont strictes lorsqu’il s’agit de baptiser des astres, il n’est pas question de proposer le nom de son chat ou autres. Tout d’abord, les noms sont normalement thématisés. Vu que le nom Pluton est inspiré du dieu des morts et des enfers, il devra en être de même pour les autres noms. C’est pour cette raison que sa lune a été baptisée Charon, le nom du passeur qui faisait traverser le Styx aux âmes défuntes sur sa barque. Nix et Hydre sont deux autres petits satellites de Pluton, nommés selon la déesse grecque de la nuit et le monstre légendaire à plusieurs têtes.

Pour canaliser l’imagination des internautes, l’IAU a prédéterminé dix catégories de noms pour dix sortes de lieux plutoniens, le tout selon trois grands thèmes.
Les thèmes sont l’histoire de l’exploration, la littérature de l’exploration et bien évidemment la mythologie de l’Outre.

Le plus important pour le moment est de disposer d’un maximum de noms dans chacune des catégories, car il aura certainement de très nombreux lieux de Pluton et Charon à baptiser.

L’espoir de l’IAU est que cette nomenclature représente « toute la diversité des peuples de la Terre », car « Pluton appartient à tout le monde ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRecherche en ligne : Microsoft et Yahoo! se donnent le temps de négocier
Article suivantJoe Mobile tire sa révérence

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here