Universal Media Remote for PS4 : Sony comble enfin la lacune de la télécommande

Une télécommande a été un des premiers accessoires officiels de la PlayStation 3. Il aura fallu attendre près de deux ans pour que Sony propose enfin une télécommande officielle pour la PlayStation 4.

Comme le dit clairement le slogan de Sony, la PlayStation 4 est la console « pour les joueurs ». Cela n’empêche pourtant pas la console de servir de lecteur Blu-ray et de passerelle multimédias pour de très nombreux utilisateurs.

Dès lors, au lieu de simplement la manette DualShock 4, une véritable télécommande serait la bienvenue pour les non-joueurs. Mais voilà, aucune télécommande de Sony n’était jusqu’à présent disponible pour la PS4.

Cette situation est d’autant plus étrange qu’une télécommande avait été l’un des premiers accessoires officiels proposés avec la PlayStation 3.

Heureusement, près de deux ans après le lancement de la PlayStation 4, Sony lance l’Universal Media Remote for PS4, une télécommande qui va avantageusement remplacer la manette pour naviguer dans le menu principal et les applications multimédias, par exemple Netflix, YouTube, PlayStation Video.

Dans un premier temps, cette télécommande Universal Media Remote for PS4 ne sera proposée qu’aux États-Unis, au Canada et au Mexique. Les autres pays, dont la France, doivent encore patienter.

Contrairement à d’autres télécommandes universelles, par exemple la Logitech Harmony Elite, ce modèle officiel de Sony est capable de réveiller la PS4.

Par ailleurs, l’Universal Media Remote for PS4 peut également commander trois autres appareils : un téléviseur, un amplificateur AV et un décodeur TV.

Pour les pays concernés, cette Universal Media Remote for PS4 sera disponible avant la fin du mois au prix de 30 dollars.

Source : Playstation

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEspace : l’énigme soulevée par la naine rouge AU Microscopii
Article suivantLes 3 phases de la NASA pour coloniser Mars

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here