Utilisez WordPress sans le faire savoir, c’est possible !

Vous avez créé un site pour votre entreprise avec WordPress, et vous ne voulez pas que le secret soit connu par tous, aujourd’hui une extension vous permet de cacher WordPress.

Tout le monde n’est pas Webmaster, et créer un site web n’est pas la tâche la plus facile au monde. Or, avec WordPress, c’est devenu un peu plus facile, mais surtout accessible. Un site créé grâce à un outil de blog ne ressemble pas forcément à un blog, si vous l’utiliser, vous connaissez donc son utilité et vous connaissez aussi qu’utiliser la plateforme d’un blog pour un site web ne donnerait peut être pas la meilleure image à votre site, surtout si vous voulez améliorer votre e-réputation.

Aujourd’hui ce problème peut être résolu avec le plugin « Hide My WordPress », qui vous permet de cacher le fait que vous utilisez WP. Cette extension examine le code source de votre site et élimine les traces qui montrent que vous utilisez ce CMS, et donc personne ne saura que WP est à la base de votre site.

Et encore plus, si vous avez souffert de problème de sécurité avec WordPress avant, cette extension renforcera la sécurité de votre site, vous permettant de contrecarrer les quelques lacunes de sécurité précédemment présente.

Ce plugin « magique » vous coûtera alors 23 $, un peu cher peut être, mais pas plus cher que la consultation d’un professionnel.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGlobal Forest Watch : la déforestation mondiale en temps réel
Article suivantGalaxy S5 : où pourra-t-on l'acheter ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

5 Commentaires

  1. Le respect du droit ? Personne ne s’en occupe?
    Faire un site à partir d’un logiciel qu’on utilise gratuitement, qui représente des années/homme de travail, ne suffit pas,
    Il faut, en plus de ne pas payer, faire croire qu’on l’a fait soi-même ? et retirer de la notoriété à l’auteur?

    Sacré Français si francs, passés maitres dans l’art de l’usurpation. « C’est moi qui l’ai fait ».
    Cela s’appelle un mensonge.
    Une boite ou un collègue qui fait cela, j’en pense immédiatement que ce sont des escrocs.
    « SI vous êtes ignares sur un sujet, j’en profiterai ».

  2. salut, on peut savoir le type du CMS si c’est wordpress à partir du code source de la page : les liens sont sous cette forme : « /wp-content/themes/nomtheme/ » « /wp-content/plugins/ » ou bien la métaname generator «  »
    Cordialement.

  3. Comme le dit coco74, un simple test de cette URL permet de le détecter. Et même sans ça, la simple utilisation d’un plugin, quel qu’il soit, rend détectable l’utilisation de WordPress.

    Honnêtement, je ne vois pas trop l’intérêt de le cacher, surtout quand on sait qu’environ 20% des sites Internet au monde font appel à ce CMS. 😉

  4. Bonjour,
    à défaut de vouloir utiliser un plugin payant on pourra utiliser l’excellent Better Wp security qui sécurisera davantage votre blog.
    Amicalement

  5. Un simple « http:// Nom » du site « .fr/wp-admin » et ont sais tout de suite si le site est sous wordpress même avec cette solution

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here