Vaio Fit 11A : Sony rappelle des PC pour un problème de batterie

La situation est suffisamment critique pour que Sonny annonce le rappel de ses nouveaux PC portables de la série Vaio Fit 11A, mais aussi pour demander l’arrêt immédiat de leur utilisation.

Un problème de risque de surchauffe de batterie serait à l’origine du rappel des nouveaux PC portables de la série Vaio Fit 11A. « Il existe un risque de surchauffe de la batterie qui pourrait endommager une partie de l’ordinateur », explique Sony en appelant les possesseurs de ces modèles à « cesser immédiatement » de les utiliser.

Sony précise par ailleurs que cela concerne plus de 25 000 ordinateurs de cette série qui ont déjà été écoulés dans le monde à ce jour.

Plus pragmatiquement parlant, Sony explique être en train d’étudier une solution pour contrôler et réparer gratuitement les produits concernés, d’identifier les numéros de série des appareils potentiellement touchés par ce problème et promet de donner plus de détail dans un délai de maximum deux semaines.

Selon un porte-parole de la firme, les batteries incriminées auraient été livrées par Panasonic-Sanyo, un des leaders mondiaux en matière d’accumulateurs lithium-ion.

Il faut encore préciser que les problèmes de batteries sont monnaies courantes dans l’électronique grand public, Sony ayant déjà dû changer 9,6 millions de batteries lithium-ion en 2006 à cause d’un risque d’emballement thermique, que Nokia a gratuitement remplacé 46 millions de batteries de téléphones fabriquées par Matsushita en 2007, ou encore que la firme Boeing est confrontée à de sérieux problèmes dans l’utilisation de batteries lithium-ion dans ses nouveaux avions.

Pour finir, il ne faut pas omettre de préciser que les PC portables de la série Vaio Fit 11A sont proposés en France.

Sony demande l'arrêt de l'utilisation de certains modèles de PC Vaio
Sony demande l’arrêt de l’utilisation de certains modèles de PC Vaio

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S5 : avec Deezer, sauf en France
Article suivantÉnergie : la France a besoin de 35 nouvelles centrales nucléaires !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here