Ventes records en prévision pour Lamborghini grâce au Huracan

Le constructeur italien de voitures sportives Lamborghini devrait établir un nouveau record de ventes cette année grâce au succès du Huracan.

Après plusieurs années de crise suite à la baisse de la demande due à la crise financière, le constructeur italien de voitures sportives Lamborghini a redressé la barre, notamment en réalisant une année record l’année dernière. Cette année devrait même être encore meilleure.

« Nous allons faire mieux que l’an dernier, c’est sûr, qui était déjà une année record », a déclaré Stephan Winkelmann, le patron de Lamborghini.

Pour rappel, en 2014, Lamborghini avait augmenté ses ventes de 19% pour atteindre les 2 530 exemplaires vendus.

Stephan Winkelmann précise que les États-Unis demeurent le plus gros marché de la marque, mais aussi que les ventes en Chine devraient « légèrement progresser ». « La Chine est un pays qui ne croît plus depuis quelques années pour nous, mais cette année nous allons contre la tendance grâce à notre nouveau modèle Huracan », a-t-il précisé.

Histoire de soutenir le succès du modèle Huracan, Lamborghini a profité du Salon de Francfort pour y présenter une déclinaison cabriolet nommée Spyder, une voiture qui sera en vente à partir du printemps prochain.

« Nous ne cherchons pas de records de ventes en permanence, car nous voulons toujours vendre moins que la demande, pour cultiver l’image de marque de Lamborghini », a rappelé Stephan Winkelmann.

Pour rappel, en compagnie de Bugatti et Bentley, Lamborghini fait partie des marques ultra-luxe du groupe automobile Volkswagen.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : est-ce que le Galaxy Note 5 va résister à l’iPhone 6S Plus ?
Article suivantTout ce que vous devez savoir avant de passer à iOS 9

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here