Verizon : 4,4 milliards de dollars pour racheter le groupe AOL

Le spécialiste des télécommunications Verizon a annoncé le rachat du groupe AOL pour 4,4 milliards de dollars, ce qui lui permet de mettre la main sur les sites The Huffington Post, TechCrunch, Endgadget, Makers ou encore aol.com.

C’est ce mardi que le spécialiste des télécommunications Verizon a annoncé le rachat du groupe AOL pour 4,4 milliards de dollars. La transaction est encore soumise à l’approbation des autorités de la concurrence. Elle devrait être finalisée cet été selon un communiqué de Verizon.

Dans la foulée, l’action AOL a bondir de 18,57% à 50,50 dollars, alors que Verizon propose 50 dollars par action, et celle de l’opérateur a reculé de 0,82% à 49,39 dollars.
Selon Verizon, cette opération va faire passer le groupe « à l’étape supérieure dans le développement de ses plateformes numériques et de vidéos ».

Il faut dire que cette acquisition permet à Verizon de mettre la main sur des marques connues telles que The Huffington Post, TechCrunch, Endgadget, mais aussi Makers ou encore le site aol.com, ses productions de vidéos en ligne indépendantes des câblo-opérateurs ainsi que ses technologies pour l’achat et la vente automatisées d’espaces publicitaires sur internet.

Ce rapprochement permet la création d’une « offre de plateforme augmentée, orientée principalement vers le mobile, ciblant un marché publicitaire » estimé à près de 600 milliards de dollars mondialement par le cabinet de recherche eMarketer.

« Cette acquisition renforce notre stratégie consistant à fournir une connexion vers de multiples écrans à nos clients, nos créateurs et nos publicitaires », a commenté Lowell McAdam, le PDG de Verizon. « AOL est de nouveau devenu un pionnier du numérique et nous nous réjouissons de la perspective de tracer un nouveau chemin ensemble dans le monde ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe site de financement participatif KickStarter débarque en France
Article suivantPeriscope se passe de la nécessité d’avoir un compte Twitter
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here