Plus de 2 millions de vues pour la vidéo de ce petit céphalopode violet

Un petit céphalopode violet attise la curiosité des scientifiques, mais aussi celle du grand public. La vidéo montrant cette créature a déjà été vue plus de 2 millions de fois.

C’est à 900 mètres de profondeur, au large des côtes californiennes dans les eaux de l’océan Pacifique, que les scientifiques de la mission d’exploration sous-marine Nautilus ont repéré un petit céphalopode violet. « On dirait que quelqu’un a laissé tomber un jouet. Il est trop mignon » s’est exclamé l’un des chercheurs lors de la découverte de cette petite créature violette aux grands yeux.

D’après les scientifiques de Nautilus, cette espèce sous-marine serait en fait un Rossia pacifica, c’est-à-dire « un croisement entre la pieuvre et le calamar, mais plus proche de la seiche ». Selon ces mêmes chercheurs, cet animal vit principalement dans le nord de l’océan Pacifique, entre le Japon et le sud de la Californie. L’espèce est connue depuis 1911. Elle mesure environ 5 centimètres et se terre sous le sable en restant immobile le jour alors qu’elle se déplace la nuit. Avec ses tentacules déployés, la créature mesure près de 12 centimètres.

Un petit céphalopode violet qui fait le buzz sur internet

Alors que le monde entier est actuellement obnubilé par Pokémon Go, on pourrait croire que ce Rossia pacifica pourrait être l’une des créatures virtuelles du jeu de Niantic. Pas du tout, ce petit céphalopode violet est bien réel. La créature a été filmée par les membres de l’équipe du Nautilus, dans le cadre de l’opération Exploration Trust dirigée par Robert Ballard. C’est un sous-marin téléguidé, envoyé au large des côtes de la Californie, qui a pu filmer la petite créature.

Publiée sur YouTube, la vidéo de ce petit céphalopode violet est devenue rapidement très populaire. En ayant déjà été visionnée plus de 2,5 millions de fois, elle suscite un véritable buzz auprès du grand public. Comme les commentaires sont très décontractés, de nombreux commentaires publiés s’interrogent d’ailleurs sur le fait de savoir s’il s’agit vraiment d’une créature sous-marine ou d’une simple plaisanterie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentISS : un port d’amarrage pour recevoir les capsules SpaceX et Boeing
Article suivantSolidEnergy Systems : deux fois plus de capacité pour les batteries de smartphones en 2017
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here