Vie privée : plainte collective en vue contre Yahoo! Mail

Un tribunal américain a tranché : les pratiques publicitaires de Yahoo! Mail pourront faire l’objet d’un recours collectif en justice.

La Stored Communications Act, une loi promulguée en 1986, protège les citoyens contre les « perquisitions et les saisies non motivées » de leurs données personnelles. Yahoo! Mail y dérogerait par le biais d’une technologie qui analyse avec précision les mots –clés (et des pièces jointes) des e-mails reçus et envoyés.

Alors que des plaintes ont été déposées contre Yahoo! pour cette pratique publicitaire liée à son service de messagerie électronique, la juge Lucy Koh, rattachée à un tribunal de district de San José, vient de trancher : les plaintes déposées pourront faire l’objet d’un recours collectif en justice.

Rendue le 26 mai, cette décision précise les modalités de constitution de cette éventuelle action de groupe.

Les internautes qui ont échangé, depuis le 2 octobre 2011, au moins un message avec un correspondant disposant d’une adresse Yahoo! Mail, pourront faire valoir une atteinte à leur vie privée en vertu de la Stored Communications Act.

Grâce à l’Invasion of Privacy Act vote adoptée par la Californie en 2012, les résidents de cet État peuvent également invoquer ce droit.

Selon Reuters, plus d’un million de personnes pourrait rejoindre cette plainte, uniquement en Californie. Plusieurs associations de défense des consommateurs soutiennent cette démarche en déclarant que « des entreprises comme Yahoo ne peuvent pas faire ce qu’elles veulent avec nos e-mails ».

Il est bon de rappeler que Google avait dû faire face à une affaire similaire, entre 2013 et 2014.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail : 5 fonctionnalités supplémentaires à activer
Article suivantiOS 9 : Apple pourrait annoncer la protection anti-jailbreak Rootless

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here