View-Master : Google et Mattel s’associent pour un casque de réalité virtuelle

Le boîtier View-Master va vivre une seconde jeunesse. 75 ans après sa naissance, il va revenir sous la forme d’un casque de réalité virtuelle conjointement développé par Google et Mattel.

C’est en 1939 que le principe du View-Master a vu le jour, de dispositif stéréoscopique qui permettait d’admirer des images en 3D d’un disque en faisant défiler les illustrations par un levier.75 ans après sa naissance, plus grand monde ne se rappelle le View-Master.

Pourtant, le dispositif va faire son grand retour, une véritable nouvelle jeunesse orchestrée par le fabricant de jouets Mattel et le géant de l’internet Google, sous la forme d’un casque de réalité virtuelle.

Attendu pour l’automne prochain, le nouveau View-Master utilisera la technologie Cardboard de Google dans le but de concevoir des lunettes de réalité virtuelle.

Il va s’agir d’un casque en plastique dans lequel il sera possible d’insérer un smartphone, un peu à la manière du Cardboard de Google ou du Gear VR de Samsung. Bien évidemment plus compatible avec les disques d’antan, ce nouveau View-Master utilisera toujours des disques.

Ceux-ci seront désormais baptisés Experience Disks, ils permettront d’afficher des visuels 360°. Sans disque, le View-Master affichera n’importe quel contenu compatible Cardboard VR, en provenance du Play Store.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSandero : Dacia prévoit une version plus sportive
Article suivantSilicon Valley : que s’est-il passé aux Crunchies ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here