Accueil » Technologie » Virus : découverte d’une cyberarme utilisée dans une série de pays

Virus : découverte d’une cyberarme utilisée dans une série de pays

L’éditeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab a annoncé avoir identifié un nouveau virus informatique au potentiel destructeur inégalé. Il serait actuellement utilisé comme une cyberarme dans une série de pays.

Dans un communiqué publié lundi soir, Kaspersky, l’un des premiers producteurs mondiaux d’antivirus, indique avoir découvert le virus, connu sous le nom de Flame, lors d’une enquête lancée par l’Union internationale de Télécommunications (ITU). Ce virus : « est actuellement utilisé comme une cyberarme dans une série de pays », explique Kaspersky Lab dans ce communiqué, précisant qu’il était employé à des fins de « cyberespionnage ».

« La complexité et la fonctionnalité du programme récemment détecté dépassent celles de toutes les autres cybermenaces connues à ce jour », souligne la compagnie. Ainsi, Flame serait « vingt fois plus important que Stuxnet », un virus détecté en 2010 et utilisé contre le programme nucléaire iranien, précise-t-elle.

Selon Kaspersky, « Flame peut voler des informations importantes, pas uniquement contenues dans les ordinateurs, des informations sur des systèmes visés, des documents archivés, des contacts d’utilisateurs et même des enregistrements audio de conversations ».

La société ne précise pas contre qui le virus est utilisé, mais indique avoir commencé à enquêter après une série d’incidents avec un autre virus, encore inconnu, qui supprimait des informations sur des ordinateurs dans la région « d’Asie de l’Ouest ». « Des découvertes préliminaires indiquent que ce logiciel malveillant était dans la nature depuis plus de deux ans, depuis mars 2010 », indique Kaspersky Lab.

Selon certains médias occidentaux, Flame aurait été utilisé pour attaquer le ministère du Pétrole iranien et le principal terminal pétrolier d’Iran.

Après les virus Stuxnet et Duqu, Flame marque « une nouvelle étape » dans la cyberguerre, « et il est important de comprendre que de telles cyberarmes peuvent facilement être utilisées contre n’importe quel pays », a déclaré Evgueni Kaspersky, directeur général de Kaspersky Lab.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Le Mollivirus sibericum est un virus géant préhistorique qui dormait depuis 30 000 ans !

C’est dans le permafrost sibérien que le Mollivirus sibericum a été découvert, un virus géant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *