Virus – Zeus : du vol des numéros de carte de crédit au générateur de « like »

Les virus informatiques sont normalement condamnés à être éradiqués. Pourtant, certains peuvent revenir hanter nos PC, c’est le cas de Zeus !

Le virus informatique Zeus était apparu en 2007, son but était alors de voler des numéros de carte de crédit. Mis en sourdine depuis, il réapparait aujourd’hui, mais avec une autre fonction, celle de générer des « like » bidons sur les réseaux sociaux.

Il faut dire que les « like » sont aujourd’hui plus rémunérateurs que les numéros de carte de crédit. En effet, 1000 numéros de carte de crédit sont vendus 6 dollars alors que 1000 « like » sont vendus 30 dollars.

C’est pour cette raison que Zeus a été reprogrammé, de manière à ce que le malware génère de faux « like » et de faux « followers ». Les comptes infectés étant ainsi obligé de suivre d’autres comptes spécifiques et à publier des « like » sur leurs publications.

Au final, on se rend compte que la menace est toujours la même celle des virus, mais que les enjeux évoluent au grès de l’offre et de la demande, en l’occurrence les réseaux sociaux. Alors que la publicité est en passe de devenir la véritable planche à billets d’internet, la question est de savoir quand les virus s’attaqueront directement à la publicité ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail : qu’en est-il de la vie privée ?
Article suivantGoogle : vers la compréhension linguistique ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here