VoiceRT : un seul analyste de la NSA peut trier des millions de conversations par jour

Il est soupçonné que la NSA enregistre 80% des appels audio dans le monde. Grâce à son outil VoiceRT, l’agence pourrait aller encore bien plus loin que simplement écouter.

C’est en se basant sur les informations révélées par Edward Snowden que l’agence pour la sécurité américaine (NSA) est déjà soupçonnée d’enregistrer 80% des appels audio passés dans le monde. The Intercept vient de jeter un nouveau pavé dans la marre en parlant de l’outil VoiceRT.

Sans toujours en se basant sur des documents de Snowden que le site évoque la palette de solutions proposées par VoiceRT pour analyser les conversations audio.

Pour commencer, l’outil créé en 2006 serait nettement plus précis que les outils de reconnaissance vocale développés par les géants du high-tech que cela soit Siri d’Apple, Google Now de Google ou encore Cortana de Microsoft.

Plus que cela, VoiceRT serait aussi capable de retranscrire sous forme de texte n’importe quelle conversation téléphonique. En outre, l’outil peut aussi classer et indexer les conversations obtenues par mots-clés, voire juger de leur intérêt, notamment de leur dangerosité, et cela à raison d’un million de conversations traitées par jour.

Pour la NSA, le but d’un outil tel que VoiceRT est de permettre à « un seul analyste de trier des millions de conversations par jour pour se concentrer sur le peu d’entre elles qui comptent ».

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker