Voitures de luxe : Mercedes relance Maybach

En pleine crise économique mondiale, le groupe Daimler avait arrêté la marque de luxe Maybach. Elle va renaitre en 2015.

C’est en 2012, en pleine crise économique mondiale, que le groupe allemand Daimler décide d’arrêter la construction de la Maybach, sa marque de luxe. Le passage à vide du créneau du luxe a été de courte durée vu que le groupe automobile annonce le retour de sa marque pour 2015.

Pour décider de relancer sa marque Maybach, Daimler s’appuie sur des demandes de clients ultra-riches tels que l’homme d’affaires russe Roman Abramovitch, le rappeur Jay-Z ou encore Juan Carlos d’Espagne. Il est à préciser qu’il faut avoir les moyens de s’offrir un tel véhicule vu qu’il est annoncé à partir de 330 000 euros !

Alors que la Maybach n’avait été produite qu’à 200 exemplaires en 2011, le groupe allemand annonce que la limousine Mercedes-Maybach S 600 devrait être exposée aux salons de Guangzhou (Chine) et de Los Angeles (États-Unis). La production doit démarrer en début d’année prochaine.

Cette tendance au retour des marques de luxe se confirme par Daimler qui relance Maybach, mais aussi Renault qui veut faire revivre sa marque Alpine, ou encore Ferrari qui va reprendre son indépendance vis-à-vis du consortium Fiat Chrysler.

Cette annonce risque bien évidemment de relancer la guerre des modèles sur le segment du luxe, un segment occupé par des marques aussi prestigieuses que Rolls-Royce et Bentley, des marques respectivement contrôlées par BMW et Volkswagen.

mercedes-maybach-s600-02

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec le cabriolet LF-C2, Lexus s’attaque à BMW
Article suivantNFC : la RATP informe en temps réel

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here