VolcanoBot : la NASA explore les volcans avant d’en faire de même sur Mars

Les sondes de la NASA ont envoyé des images incroyables de grottes, crevasses et évents volcaniques sur Mars et sur la Lune, mais sans moyen de les explorer. Le VolcanoBot est peut-être la réponse.

Des chercheurs du Jet Propulsion Laboratory de la NASA sont en train de concevoir des robots capables d’explorer les volcans : les VolcanoBot. Grâce à leurs instruments embarqués, ils peuvent dresser une cartographie des crevasses qui sont formées par le passage du magma lors d’une éruption volcanique.

Carolyne Parcheta, postdoctorante au sein du laboratoire, écrit dans un document diffusé par la NASA : « Nous ne savons pas comment les volcans entrent en éruption. Nous possédons des modèles, mais ils sont tous très simplifiés. Ce projet peut nous permettre de rendre ces modèles plus réalistes ».

L’idée est donc simple : concevoir des robots pour atteindre des lieux inexplorables par l’homme.

Premier modèle du genre, le VolcanoBot 1 mesure 30 centimètres et possède des roues de 17 centimètres. En mai 2014, il a été testé pour cartographier les crevasses du volcan Kilauea à Hawaï, à 25 mètres de profondeur. Grâce à ses capteurs 3D, la cartographie obtenue a permis d’établir que les renflements de la paroi rocheuse présents à la surface le sont également en profondeur, mais aussi que les crevasses semblent plus profondes que ce qui était attendu.

Dans le but de pousser leurs recherches plus loin, les chercheurs du Jet Propulsion Laboratory ont conçu le VolcanoBot 2, un engin qui mesure 25 centimètres et dispose de roues de 12 centimètres de diamètre. Hormis sa taille, ce robot se différencie de son prédécesseur en ayant son centre de vision qui peut désormais basculer de haut en bas, la possibilité de tourner pour regarder autour de lui, et les données qui sont stockées à bord de l’engin alors qu’elles étaient envoyées à la surface sur la première version. De plus, grâce à la retransmission de la vidéo en direct des capteurs 3D, les chercheurs pourront orienter le robot en direct.

Si les VolcanoBot servent pour le moment à explorer les volcans terrestres, l’idée est également d’aller plus loin, beaucoup plus loin. « Au cours de ces dernières années, les sondes de la NASA ont envoyé des images incroyables de grottes, crevasses et évents volcaniques sur Mars et sur la Lune », confie le chercheur en robotique Aaron Parness. L’idée serait donc d’utiliser ces robots pour étudier les fissures, crevasses, ou éruptions sur Mars, Mercure, Encelade (satellite de Saturne), Europe (satellite de Jupiter) ou encore la Lune.

Dans un avenir proche, VolcanoBot 2 continuera de cartographier les fissures du volcan hawaïen avec l’espoir que l’un de ses descendants en fasse de même sur Mars ou un autre astre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 : une Technical Preview pour Windows Phone en approche ?
Article suivantISS : la capsule Dragon arrive à bon port

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here