Volt 2016 : Chevrolet ne va pas lâcher les voitures électriques

Malgré le fait que l’actuelle Chevrolet Volt ne se vend pas très bien, le constructeur automobile compte ne pas lâcher les voitures électriques en proposant une seconde génération.

En sortant fin 2010 sa Chevrolet Volt, le constructeur automobile a ciblé un marché particulier : celui des voitures électriques à prolongateur d’autonomie. Ce genre de véhicule, à mi-chemin entre une véritable voiture électrique et une voiture hybride, n’a pas rencontré le succès commercial escompté vu que seulement 65 000 exemplaires ont été écoulés, que cela soit sous son nom de Chevrolet Volt aux États-Unis ou d’Opel Ampera en Europe.

Se basant sur un très bon retour de la part des clients, le groupe automobile américain ne compte pas lâcher le morceau en proposant une seconde génération de sa Chevrolet Volt. Millésimée 2016, cette Volt 2016 sera révélée en janvier prochain à l’occasion du Salon de Detroit. D’ici là, une première photo teaser circule.

Grâce à ce cliché, on peut découvrir que la prochaine Volt possédera un design bien plus avenant avec une silhouette de berline façon Cruze. Pour ce qui est de la motorisation, le mystère est encore total.

Dernier point, si la Chevrolet Volt 2016 sera présentée au Salon de Detroit en janvier 2015, il est possible qu’Opel emboite le pas en présentant sa seconde génération d’Ampera au salon de Genève en mars 2015.

Future Chevrolet Volt 2016 : une photo teaser avant le Salon de Detroit
Future Chevrolet Volt 2016 : une photo teaser avant le Salon de Detroit

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApparition de bureaux virtuels dans Windows 9 ?
Article suivantOS X Yosemite : un design revisité

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here