Si vous voulez regarder Mercure passer devant le Soleil, il faudra faire attention aux yeux

Un phénomène rare se produira le 9 mai, un événement astronomique qui a lieu que 13 ou 14 fois par siècle. C’est à cette date que Mercure va passer entre la Terre et le Soleil, un transit qui se fera entre 13h12 et 20h42.

Pour assister à ce phénomène, il faudra être situé en Europe de l’Ouest et du Nord, en Afrique de l’Ouest et du Nord, au Canada, en Amérique du Nord ou encore en Amérique latine. Bien évidemment, il faudra aussi que la météo soit clémente pour pouvoir observer quelque chose. Mais attention à vos yeux !

Les lunettes pour éclipses sont inutiles !

Visuellement, « Mercure donnera l’impression de grignoter l’un des bords du Soleil puis il le traversera très lentement avant de ressortir de l’autre côté », explique un astronome. Observer ce passage directement à l’œil nu, ou avec des jumelles ou un télescope est dangereux pour les yeux. De plus, comme Mercure est la plus petite planète du système solaire, regarder son transit devant le Soleil avec des lunettes spéciales pour éclipses ne servira à rien. La solution à utiliser consiste à employer un solarscope. Il s’agit d’une boite cartonnée munie d’une lentille couplée à un petit miroir. Il est possible d’en bricoler un ou d’en acheter un en kit.

Il est à noter que Mercure fait le tour du Soleil en 88 jours et que la planète passe entre la Terre et notre étoile tous les 116 jours. C’est en raison de l’inclinaison de son orbite que ce transit est si rare, la planète apparaissant souvent au-dessus ou au-dessous du soleil. Alors que les prochains passages sont prévus pour novembre 2019, novembre 2032 et mai 2049, le dernier en date remonte à il y a dix ans.

Attention aux yeux : il sera possible d'observer Mercure en train de passer devant le Soleil

Prudence le 9 mai si vous voulez observer le passage de Mercure devant le Soleil

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPassation de pouvoir entre Internet Explorer et Google Chrome
Article suivantÂgé de 10 ans, il pirate Instagram : il reçoit 9000 euros pour la faille

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here