Vulnérabilité Java : après Twitter et Facebook, c’est Apple qui est la victime de pirates

Apple a reconnu mardi avoir été la victime d’une attaque informatique utilisant un logiciel malveillant basé sur une vulnérabilité dans le logiciel Java.

Après que Facebook, Twitter, le New York Times, le Wall Street Journal et bien d’autres, c’est au tour de la firme Apple d’être la victime de pirates informatiques, c’est ce qu’a reconnu la firme de Cupertino mardi.

Dans son communiqué, Apple reconnait avoir été la victime d’une attaque informatique tout en assurant n’avoir « pas de preuve » que des données lui aient été dérobées. Le groupe annonce également qu’il a été la cible « d’un logiciel malveillant qui visait Apple et d’autres sociétés ». « Ce logiciel s’est répandu par l’intermédiaire d’un site internet pour des développeurs de logiciels. Il utilisait une vulnérabilité dans le logiciel Java pour les navigateurs internet ».

Comme l’avaient précédemment indiqué Facebook et Twitter, il s’agit d’une attaque sophistiquée qui utilise toujours cette même vulnérabilité de Java, un logiciel commercialisé par le groupe Oracle.

Il est donc important de maintenir à jour son ordinateur est ses logiciels. C’est pour cela qu’Apple annonce également mettre à disposition des utilisateurs de ses ordinateurs un logiciel pour vérifier leur système et les purger, le cas échéant, du logiciel malveillant.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentMessagerie : Hotmail laisse sa place à Outlook.com !
Article suivantSamsung : 16 nouvelles TV de 46 à 75 pouces

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here