Wall Street : jeu dangereux pour le créateur de Candy Crush

C’est ce mercredi que King Digital Entertainment, le créateur du populaire Candy Crush, va faire son entrée sur la Bourse de Wall Street. Une opération attendue, mais jugée dangereuse.

Selon les dernières modalités annoncées mardi soir, c’est ce mercredi que King Digital Entertainment va introduire 22,2 millions d’actions au prix unitaire de 22,50 dollars sur le New York Stock Exchange, c’est-à-dire à la Bourse de Wall Street. Pour autant que tout se passe comme prévu, cette opération devrait permettre la levée de 500 millions de dollars, voire même de 574 millions de dollars en cas de surallocation.

La reconnaissance mondiale du très populaire jeu Candy Crush plaide en faveur d’une réussite de cette entrée en bourse. Malgré cela, de nombreux analystes sont beaucoup plus inquiets en estimant cette opération dangereuse, ou en tout cas risquée. La raison de cette inquiétude proviendrait du fait que le succès de King Digital Entertainment repose uniquement sur son titre phare.

Il est vrai que face aux 97 millions de joueurs quotidiens à Candy Crush, les 20 millions de Farm Heroes et les 15 millions de Pet Rescue font pâles figures.

Pour d’autres analystes, King Digital Entertainment serait trop ambitieux en s’estimant supérieur à son concurrent Zynga ou quasiment égal à Electronic Arts et ses jeux plus sophistiqués.

Dans ce sens, les analystes rappellent justement l’entrée en bourse de Zynga. Son entrée en bourse en 2011 avait été un succès. Malheureusement, lorsque les joueurs se sont lassés des titres, les bénéfices et les cours de l’action ont chuté… et même licencié des salariés et fermé ses studios de créations. C’est avec ce vécu à l’esprit que les analystes considèrent l’entrée en bourse de King Digital Entertainment comme dangereuse.

Alors que King Digital Entertainment a été créé en 2002, que son chiffre d’affaires est passé de 164 millions en 2012 à 1,88 milliard de dollars en 2013, son avenir est plutôt sombre vu qu’aucun projet de développement à même de soutenir sa croissance n’est pour le moment annoncé.

Dès lors, entrer en bourse réussit ou pas pour le créateur de Candy Crush ?

Le créateur de Candy Crush joue gros en entrant en Bourse
Le créateur de Candy Crush joue gros en entrant en Bourse

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPhotowall : un service collaboratif sur la base de Chromecast
Article suivantiPhone 6 : lequel des deux sera commercialisé ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here