Watch Dog : Ubisoft sort ce mardi son jeu sur le piratage informatique

Présenté à l’occasion l’E3, le très attendu « Watch Dog » sort ce mardi, un jeu où le héros sera un pirate informatique de haut vol.

Alors que les révélations d’Edward Snowden sur les pratiques de la NSA ont placé l’espionnage des communications téléphoniques et de l’internet au centre de l’actualité, Ubisoft colle parfaitement à cette actualité en sortant ce mardi « Watch Dog », un jeu où le héros est un pirate informatique de haut vol.

Depuis sa présentation au salon E3, « Watch Dog » est très attendu vu qu’il mettra en scène un hacker qui contrôle le monde en piratant les systèmes informatiques et les réseaux de communication, un véritable antihéros aux habituels héros manipulant des armes en tous genres.

Se déroulant à Chicago, ce jeu d’action-aventure place le jouer dans la peau d’Aiden Pearce, un brillant hacker qui se transforme en voyou pour venger sa famille. Outre les missions principales, le jeu regorge de missions secondaires, mais permet aussi au héros de se défouler dans des courses sauvages en pleine ville, de jouer à des tables de poker ou encore de résoudre des casse-tête.

Parmi les missions, on notera le piratage des téléphones portables, celui des terminaux contrôlant les feux de circulation ou l’électricité, sans bien évidemment oublier le piratage des comptes bancaires.

Disponible aux États-Unis au prix de 60 dollars, « Watch Dog » sera disponible bien évidemment sur les dernières consoles PlayStation 4 et Xbox One, mais aussi sur les consoles de la génération précédente et sur les ordinateurs sous Windows. Une version pour Wii U devrait par ailleurs sortir dans les mois à venir.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S5 Active : quelles surprises nous réserve-t-il ?
Article suivantWindows 8.1 « low-cost » : Microsoft lance une version incluant Bing

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here