WhatsApp : les appels vocaux arrivent aussi sur iOS et Windows Phone

Les appels vocaux ne sont pour le moment disponibles que pour la version Android de WhatsApp. Cette fonctionnalité sera prochainement aussi disponible sur iOS et Windows Phone.

C’est depuis le 13 mars dernier que WhatsApp a lancé la fonctionnalité des appels vocaux sur la version Android de son application. Maintenant, le service de messagerie prévoit d’ajouter cette fonctionnalité aussi à iOS et Windows Phone. D’ailleurs, selon wmpoweruser, WhatsApp aurait déjà annoncé une nouvelle version pour iOS. La date exacte de la libération de cette version n’est pas pour autant connue à l’heure actuelle.

Alors que WhatsApp a pris du retard dans la mise à disposition des appels vocaux par rapport à ses concurrents (BBM, Line, Viber, etc.), il a déjà perdu des parts de marché même s’il reste toujours le service de messagerie le plus populaire aujourd’hui. Pour ne pas perdre sa position, il ne doit pas trop tarder avant de proposer la même fonctionnalité pour tous les OS majeurs.

Il est à noter que l’on entend parler de l’arrivée des appels vocaux sur les versions iOS et Windows Phone, mais pas sur BlackBerry. Dans une logique d’unification, il semble toutefois raisonnable de penser que cela devrait aussi être le cas.

Pour les utilisateurs qui n’ont pas encore les appels vocaux installés, il est bon de savoir qu’ils peuvent déjà accepter les appels en provenance de personnes ayant déjà la fonctionnalité installée. Mais attention, de nombreux hackers ont utilisé cette possibilité pour tenter d’escroquer les gens et partageants de fausses invitations avec les utilisateurs.

Une fois que les appels vocaux seront disponibles sur toutes les versions de WhatsApp, le service pourra partir à l’assaut de Skype. Mais avant de détrôner les autres services, il faudra certainement du temps.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentThe Demo : un opéra sur la vie du pionnier de l’informatique Doug Engelbart
Article suivantUne découverte qui pourrait accélérer l’arrivée des voitures à hydrogène

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here