WikiLeaks : 10 ans de prison ferme pour Jeremy Hammond

Jeremy Hammond, le hacker à l’origine de quelque 5 millions de courriels publiés par le site WikiLeaks, vient d’être condamné à 10 ans de prison ferme.

Lorsque WikiLeaks a commencé ses révélations, tout le monde s’interrogeait sur les sources du site. Une de ces sources était Jeremy Hammond, un hacker qui avait réussi à s’introduire dans les serveurs de Strategic Forecasting, une société spécialisée dans le renseignement. Il y avait notamment volé une base de données contenant des millions de courriels, mais aussi de nombreuses coordonnées bancaires.

Après avoir été trahis par un autre hacker, en réalité une taupe du FBI, Jeremy Hammond avait été arrêté en mars 2012. Aujourd’hui, un tribunal de Manhattan vient de le condamner à 10 ans de prison ferme en vertu de la loi antipiratage en vigueur aux États-Unis, c’est-à-dire la peine maximale.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCoin : la carte de paiement qui en regroupe huit !
Article suivantPS4 : 24 heures pour vendre plus de 1 million d’exemplaires

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here