WikiLeaks : 10 ans de prison ferme pour Jeremy Hammond

Jeremy Hammond, le hacker à l’origine de quelque 5 millions de courriels publiés par le site WikiLeaks, vient d’être condamné à 10 ans de prison ferme.

Lorsque WikiLeaks a commencé ses révélations, tout le monde s’interrogeait sur les sources du site. Une de ces sources était Jeremy Hammond, un hacker qui avait réussi à s’introduire dans les serveurs de Strategic Forecasting, une société spécialisée dans le renseignement. Il y avait notamment volé une base de données contenant des millions de courriels, mais aussi de nombreuses coordonnées bancaires.

Après avoir été trahis par un autre hacker, en réalité une taupe du FBI, Jeremy Hammond avait été arrêté en mars 2012. Aujourd’hui, un tribunal de Manhattan vient de le condamner à 10 ans de prison ferme en vertu de la loi antipiratage en vigueur aux États-Unis, c’est-à-dire la peine maximale.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité