WikiLeaks : qu’est-ce qui a changé ?

La sortie au cinéma du film « Le cinquième pouvoir », qui retrace les débuts du site WikiLeaks, est l’occasion d’analyser ce qui a changé depuis.

Créé en 2006, le site WikiLeaks sort de l’ombre en 2010 en rendant publics des documents confidentiels sur l’armée américaine en Irak et en Afghanistan, sur des banques suisse ou islandaise, sur le 11 septembre, ou encre sur l’affaire Dutroux. C’est dans le film « Le cinquième pouvoir », qui sort ce 4 décembre que les débuts du site sont racontés, y compris les péripéties de son charismatique fondateur : Julian Assange.

La sortie de ce film est aussi l’occasion de revenir sur ce qui a changé avec WikiLeaks. En effet, le fondement même du site est de pouvoir permettre à des sources anonymes de divulguer des informations sensibles. Les récents scandales autour des révélations d’Edward Snowden ne sont qu’un exemple de plus allant dans ce sens qu’une seule personne peut changer le monde.

De fait, depuis l’apparition de WikiLeaks, c’est le pouvoir de l’information qui a enfin été comprise et appréhendée par les nombreuses personnes qui la manipule, que ces personnes ont une éthique, une pensée qui peut très bien déboucher, un jour, sur la divulgation données sensibles.

En corrélation directe à cela, c’est tout le risque que représentent ces informations qui a été repensé, bien évidement pour se prémunir des fuites et autres indiscrétions.

Au final, tout a radicalement changé avec WikiLeaks, que cela soit la relation des citoyens avec l’information et leur pertinence, mais aussi toute la gestion de l’information elle-même.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPère Noël : la compétition du web a commencé
Article suivantViolation de brevets : une kinésithérapeute française s’attaque à Nintendo

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here