Wikipédia : un virus s’attaque aux utilisateurs de l’encyclopédie libre

Non, l’encyclopédie libre n’a pas vendu son âme aux annonceurs. Un malware fait apparaître des publicités sur ses pages

Si, en tant qu’utilisateur, vous avez vu fleurir des publicités sur les pages de l’encyclopédie en ligne, c’est que votre ordinateur est très probablement infecté par un virus. La fondation Wikimedia, qui administre la grande encyclopédie libre, s’est fendue hier d’un communiqué sur le sujet. Elle assure que le contenu de l’encyclopédie restera à jamais gratuit et exempt de publicité.

Wikipédia est libre d’annonces et le restera. Les publicités qui parasitent les pages de l’encyclopédie sont dues à la présence d’un maliciel. Celui-ci s’installe comme une extension des navigateurs web Firefox, Chrome et Internet Explorer. Wikimedia explique sur son blog comment venir à bout du malware.

La navigation sécurisée en HTTPS permet de bloquer l’affichage de la plupart des publicités. La fondation recommande néanmoins d’utiliser un logiciel de nettoyage gratuit, comme Ad-Aware ou Malwarebytes pour faire le ménage.

Le communiqué ne précise pas combien de clics les hackers ont réussi à engranger. Mais la somme pourrait être coquette, car Wikipédia fait partie des sites les plus fréquentés d’internet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : ce qui va changer…
Article suivantChrome : au tour des appareils iOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here