Windows 10 : la gratuité ne sera pas pour les entreprises

Alors que tout le monde a cru que le passage de Windows 7, 8 et 8.1 à Windows 10 serait gratuit pendant une année, on apprend que cela ne sera pas le cas pour les entreprises.

Lors de la récente présentation de Windows 10, Microsoft avait indiqué que la migration vers la nouvelle version de son système d’exploitation depuis Windows 7, 8 et 8.1 serait gratuite la première année suivant son lancement. Ce que l’éditeur de Redmond a oublié de préciser, c’est le périmètre de cette promotion.

En effet, via un blog, Microsoft vient de remettre les pendules à l’heure en annonçant que la gratuité ne concernera en fait que le grand public et certaines TPE. Dans le post, Jim Alkove, responsable des programmes Windows Entreprise, explique que « Les entreprises ne sont pas éligibles à la mise à jour gratuite vers Windows 10 ».

Alors que Microsoft ne cachait pas son ambition de repartir à la conquête des entreprises avec Windows 10, cette annonce de non-gratuité passe pour une douche froide pour les entreprises, bien que cela ne soit en soit pas si surprenant que cela en raison du poids que représente Windows sur le marché des entreprises dans les résultats de Microsoft.

Pour expliquer, cette non-gratuité, Jim Alkove, prend l’exemple des applications critiques pour les urgences des hôpitaux, le contrôle aérien, etc., qui demandent des politiques draconiennes en matière d’upgrade, mais surtout en y ajoutant du long terme.

Microsoft va en effet proposer un programme baptisé « Long Term Servicing Branches » qui poussera les mises à jour de sécurité, mais pas les dernières fonctionnalités de Windows 10 durant la durée du support principal et étendu. Un autre service de mise à jour, « Current for Business », est prévu lui pour publier les correctifs de sécurité et les nouvelles fonctionnalités de Windows 10, « après qu’elles étaient éprouvées auprès des consommateurs et des clients ».

Toujours au niveau des entreprises, Microsoft annonce que la prochaine version de Windows Server, qui sort habituellement en même temps que la version grand public du système d’exploitation, n’arrivera qu’en 2016. L’éditeur de Redmond précise simplement qu’une nouvelle version preview de Windows Server est attendue au printemps 2015 alors Microsoft qu’une première version bêta est disponible depuis octobre 2014.

Vu que Microsoft ne donne aucune explication à ce retard, certains analystes estiment qu’il y a encore trop de bugs à corriger ce qui justifierait ce retard. D’autres émettent l’hypothèse que l’éditeur attendrait d’abord que les entreprises migrent vers Windows Server 2012 R2 en raison de la fin du support de Windows Server 2003. Pour finir, un troisième scénario serait que Windows chercherait à privilégier un rythme de trois ans entre les différentes versions de Windows Server pour coller au rythme de renouvellement de l’IT des entreprises.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTwitter ajoute les discussions en groupe et la publication de vidéos
Article suivantGoogle Earth Pro devient gratuit

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here