Windows 10 : les éditeurs resteraient sceptiques

Les applications universelles de Windows ne semblent pas motiver les éditeurs, ils semblent sceptiques pour le moment.

Pour son futur écosystème Windows 10, Microsoft promet un système multiplateforme disponible aussi bien sur PC, tablettes, TV (via Xbox One) ou smartphones. Pour étoffer son catalogue d’application, l’éditeur de Redmond compte sur les applications universelles.

Pour ce faire, Microsoft a profité de la dernière conférence Build pour courtiser la communauté des développeurs en ventant le principe des applications universelles, mais aussi en annonçant des outils pour convertir facilement les applications Android et iOS pour Windows 10.

Bien que le discours semble prometteur, les développeurs ne semblent pas tout à fait du même avis. En effet, une douzaine d’éditeurs ont été interrogé au sujet d’éventuel portage vers Windows 10, et seul un a répondu positivement, l’éditeur King qui propose Candy Crunch Saga, un jeu qui sera d’ailleurs préinstallé avec le futur système d’exploitation. Pire encore, huit sociétés annoncent tout bonnement n’avoir aucun projet pour Windows 10 !

En fait, la seule chose qui compte pour les éditeurs, ce sont les parts de marché. Dès lors, Windows Phone peine à séduire avec actuellement 3% du marché, ce qui est loin derrière iOS (15%) et Android (81%). « Windows Phone devra gagner une part de marché significative avant que cela devienne quelque chose qui nous économise du temps et de l’argent », explique par exemple Sean Orelli, directeur de la société de développement Fuzz Production.

Ce scepticisme s’explique aussi par le fait que les outils de migration proposés par Microsoft ne sont pas complets, seul Objective-C étant pris en charge dans le cas des applications iOS, mais pas Swift, le nouveau langage d’Apple. Jason Than, directeur de la société General UI, explique dans ce sens que « le portage d’une application vers Windows ne devrait pas coûter plus de 10 à 20 % du coût de son développement initial ».

Alors que les éditeurs sont pour le moment sceptiques, quelques sociétés affirment tout de même travailler à adapter leurs applications pour Windows 10, c’est notamment le cas de Walt Disney, Netflix et USA Today. Dropbox a par exemple déjà publié son application universelle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentChrome : l’extension Tone pour partager des liens avec son voisinage
Article suivantGalaxy S6 : moins bon démarrage que l’iPhone 6

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here