Windows 10 : Microsoft essaie de décourager les utilisateurs de Chrome et Firefox

L’intention de Microsoft est que tous les utilisateurs de Windows 10 utilisent le navigateur Microsoft Edge. Pour ce faire, l’éditeur essaie de décourager les utilisateurs de Chrome et Firefox.

En décidant de remplacer Internet Explorer par Microsoft Edge, l’intention de Microsoft est bien évidemment de faire oublier la mauvaise réputation de son ancien navigateur internet, mais surtout de reconquérir des parts de marché.

Pour ce faire, la firme de Redmond utilise tous les moyens en sa possession pour capter des internautes. Par exemple, lors de l’installation de Windows 10, Microsoft Edge devient le navigateur par défaut même si c’était un autre navigateur qui était configuré avant la mise à jour.

Mais Microsoft utiliserait d’autres méthodes pour tenter de décourager les utilisateurs de choisir Chrome et Firefox, notamment une méthode qui a pour le moment été repérée uniquement aux États-Unis.

Pour autant que l’on lance une première recherche Bing à partir de Chrome ou Firefox, une bannière apparait alors pour dire : « Microsoft recommande Microsoft Edge pour Windows 10 ». En cliquant dessus, on se retrouve redirigé vers un site qui récapitule les principales fonctionnalités d’Edge.

Comme le précise le site Venture Beat, qui a débusqué cette manœuvre, celle-ci ne semble intervenir que lors de la première recherche. Elle ne semble pas non plus concerner les utilisateurs d’Opera.

« Microsoft Edge a été conçu exclusivement pour Windows 10 avec des caractéristiques et des fonctionnalités qui améliorent l’expérience de navigation comme Cortana, Web Note, et Quick answers », se défend un porte-parole de Microsoft. « Ces notifications ont été créées pour fournir des informations faciles et rapides pour aider les utilisateurs à prendre mieux connaissance de l’expérience de Edge. Cela dit, avec Windows 10, vous pouvez facilement choisir le navigateur par défaut et le moteur de recherche de votre choix », a-t-il ajouté.

Si cette manière de procéder de Microsoft a de quoi choquer certain, il est bon de préciser que Google fait exactement la même chose avec son moteur de recherche. La première fois qu’il détecte qu’il n’est pas le moteur de recherche par défaut, il demande s’il ne peut pas le devenir. Dès lors, reprocher à Microsoft une technique que d’autres utilisent depuis longtemps… s’apparente à un coup d’épée dans l’eau. Par contre, il est bon de souligner que la firme de Redmond compte se battre pour promouvoir son navigateur Edge.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité