Windows 10 : Microsoft tente de rassurer sur la vie privée

Suite aux différentes polémiques concernant la vie privée, Microsoft a tenté de rassurer en faisant le point sur les différentes données collectées par Windows 10.

D’un côté, on a Microsoft qui enregistre un joli succès avec Windows 10, de l’autre ces mêmes Microsoft et Windows 10 qui sont au cœur de différentes polémiques au sujet du respect de la vie privée.

C’est dans le but de désamorcer cette situation, de tenter de rassurer que l’éditeur de Redmond a abordé les différents types de données récoltées par son nouveau système d’exploitation dans un long billet de blog publié par Terry Myerson, le responsable du Windows and Devices Group.

Il suffit d’ouvrir le panneau des paramètres pour accéder au bouton « Confidentialité » et ainsi découvrir la masse de données susceptibles d’être collectées par Windows 10. Dans ses explications, Terry Myerson n’explique pas tout, mais donne des précisions sur certains points et présente par la même occasion la vision de Microsoft.

Les données statistiques et télémétriques

La plus grande partie des données collectées sert aux statistiques et à la télémétrie. Il s’agit d’informations générées par le système et les applications à des fins de diagnostic.

C’est par exemple par ce biais que Microsoft peut détecter certains plantages et identifier la source du problème dans le but de le corriger.

Ces informations sont anonymes, hormis dans de rares exceptions, lorsqu’un rapport d’erreur incorpore une petite image de la mémoire qui exposerait certaines traces.

Les données de personnalisation

L’utilisation du système, la manière de s’en servir, les habitudes, etc., font partie des données de personnalisation. Ces données sont analysées sur les serveurs de Microsoft pour comprendre l’utilisation qui est faite de Windows 10.

Les données collectées sont d’autant plus importantes que l’assistant virtuel Cortana est activé.

Cette catégorie de données dispose de nombreux contrôles activables/désactivables dans la rubrique « Confidentialité ».

Ce que Terry Myerson ne dit pas…

Si ces explications lèvent un peu le voile sur la collecte des données faite par Windows 10, le billet de Terry Myerson laisse néanmoins certaines zones d’ombre.

Par exemple, à moins de disposer de la version Entreprise, réservée aux grands comptes, il n’est pas possible de désactiver les données télémétriques.

Si Windows 10 propose de nombreuses possibilités de désactiver la collecte de certaines données, tout n’est pas pour autant désactivable. C’est un point qu’Ars Technica avait soulevé en découvrant que le système d’exploitation envoie toujours des données même si toutes les options de confidentialité ont été désactivées. On sait ainsi que Cortana et OneDrive ne sont en fait jamais réellement désactivés.

Il existe certainement d’autres catégories de données collectées par Windows 10. Mais à ce sujet, Terry Myerson ne dit rien. Il s’agit notamment des données concernant les achats sur le Windows Store, les recherches sur Bing, etc.

La question de la publicité

Alors que l’on parle de collecte de données personnelles des utilisateurs, c’est bien évidemment la préoccupation de la publicité ciblée qui surgit en premier. A ce sujet, Terry Myerson insiste sur le fait que les informations provenant des emails et des fichiers ne sont jamais utilisées à des fins publicitaires.

Si les données ne sont pas utilisées, il n’est par contre rien dit au sujet des métadonnées. En effet, il n’est pas nécessaire de lire le contenu d’une confirmation de commande passée chez Amazon pour savoir que la boutique d’e-commerce intéresse l’utilisateur.

Le statu quo de Microsoft

Alors qu’il est intéressant de constater que Terry Myerson considère la question de la vie privée comme étant aussi importante que celle de la sécurité en écrivant « Comme pour la sécurité, nous nous engageons à examiner tous les problèmes qui nous sont rapportés, à sonder nos produits avec des techniques de pointe et à mettre à jour de manière proactive sur tous les appareils supportés », la réalité est tout de même que Microsoft n’a absolument rien changé dans Windows 10 depuis son lancement.

Ce constat signifie simplement que la firme de Redmond compte bien continuer à collecter des données personnelles, malgré toutes les polémiques que cela suscite.

Ce qui est dommage, c’est qu’il ne faudrait certainement pas grand-chose pour apaiser certaines craintes. Mais voilà, Microsoft ne semble pas vouloir faire cet effort, en tout cas pas pour le moment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHTC : présentation d’un nouveau One le 20 octobre ?
Article suivantToyota se distingue aussi pour son marketing

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here