Windows 10 : quelles sont les données que collecte Microsoft ?

Selon la déclaration de confidentialité de Windows 10 qui a récemment été mise à jour, Microsoft collecte de nombreuses données de l’utilisateur. Quelles sont-elles ?

C’est le 29 juillet que le déploiement de Windows 10 a été lancé. Depuis cette date, ce sont déjà des millions d’ordinateurs qui sont passés au nouveau système d’exploitation. Mais depuis ce lancement, une polémique se développe au sujet des données privées collectées par Microsoft.

Jouant la carte de la transparence, la firme de Redmond a récemment mis à jour sa déclaration de confidentialité, ce qui donne un éclairage nouveau sur les données personnelles et comportementales qui peuvent être collectées.

On apprend ainsi que Microsoft recueille des informations sur le compte de l’utilisateur, des détails sur sa carte de crédit et ses mots de passe. L’entreprise collecte aussi des informations sur ce que vous recherchez sur internet, le contenu de vos emails, les applications installées. Si vous utilisez l’assistant virtuel Cortana, vos commandes vocales sont aussi récupérées dans le but d’améliorer le service.

Alors que Microsoft recueille toutes ces données, l’entreprise précise bien que « Windows ne recueille pas de renseignements personnels sans votre consentement ». Il est ajouté que « Pour fournir un Windows efficace en tant que service, Microsoft recueille certaines performances, diagnostic et des informations d’utilisation pour permettre à Windows et aux applications de s’exécuter correctement. Microsoft utilise ces informations pour identifier les problèmes ».

Il est aussi dit que Windows 10 utilise un ID de client unique pour proposer de la publicité ciblée. Microsoft souligne que « nous n’utilisons pas ce que vous dites dans l’e-mail, chat, appels vidéo ou la messagerie vocale, vos documents, photos ou autres fichiers personnels pour vous cibler ».

En résumé, Microsoft recueille les requêtes de recherche soumises à Bing, les commandes vocales pour Cortana, les communications privées y compris le contenu des emails, les informations téléchargées sur OneDrive, les demandes d’assistance faite à Microsoft, les rapports d’erreurs, des informations de cookies et recueillies auprès de tiers.

Si cette liste a de quoi faire peur, il est à préciser que les concurrents font pratiquement la même chose, que cela soit Apple avec OS et iOS ou Google avec Android. La seule différence est qu’ils sont peut-être un peu moins transparents que Microsoft au sujet des informations qu’ils collectent.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentE-Commerce : Yahoo! rachète Polyvore
Article suivantHoloLens : commercialisation en 2016… pour les entreprises

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Ça fait plaisir à lire. Enfin un article qui rappelle que les concurrents travaillent de la même manière. Cette polémique ne devrait pas exister – ou alors que les gens soient honnêtes et stop l’utilisation des services Google. Qui là pour le coups, dégage des bénéfice grâce au ciblage de publicité et données utilisateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here