Windows 8.1 « low-cost » : Microsoft lance une version incluant Bing

Microsoft vient d’annoncer une déclinaison bon marché de Windows 8.1, une version qui bénéficie d’une réduction de prix en contrepartie de la présence de Bing comme moteur de recherche par défaut.

Alors que des rumeurs évoquaient l’arrivée d’une stratégie tarifaire plus offensive de la part de Microsoft, celles-ci viennent de se confirmer avec l’annonce de « Windows 8.1 with Bing ». Comme le nom de cette version le stipule, cette mouture intégrera par défaut le moteur de recherche Bing dans le navigateur Internet Explorer.

Mais la réelle nouveauté n’est pas cette configuration par défaut de Bing, c’est surtout le fait que cet élément de la configuration est la contrepartie à une baisse tarifaire, c’est-à-dire à une déclinaison low-cost de Windows 8.1.

Cette information est désormais officielle vu que c’est le blog de l’éditer qui vient de publier l’annonce de « Windows 8.1 with Bing ». Mais ce qu’il est important de noter, c’est que cette déclinaison du système d’exploitation de Microsoft ne sera disponible que pour les constructeurs.

Au niveau des utilisateurs, s’il faut faire attention à la version de Windows 8.1 qui sera installée sur un nouvel ordinateur acheté, il faut souligner que rien ne dit pour le moment qu’il ne sera pas possible de changer de moteur de recherche par défaut ou d’installer un navigateur tiers.

Pour finir, Microsoft a également annoncé que les futures tablettes incluraient prochainement gratuitement Office ainsi qu’un abonnement gratuit d’un an à Office 365.

Windows 8.1 with Bing : une version low-cost de Windows pour les constructeurs
Windows 8.1 with Bing : une version low-cost de Windows pour les constructeurs

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWatch Dog : Ubisoft sort ce mardi son jeu sur le piratage informatique
Article suivantChine : licencié pour « divulgation de secrets professionnels » pour avoir rencontré John Kerry

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here