Windows XP : Microsoft casse les prix de son support étendu

Alors que le support étendu pour 10 000 PC sous Windows XP était de 2 millions de dollars, Microsoft a cassé les prix en le faisant passer à 250 000 dollars par an.

Est-ce que Microsoft a peur de perdre ses fidèles clients, notamment les entreprises ? C’est en tout cas ce que laisse penser la dernière action de la firme de Redmond. Alors que les dernières mises à jour pour Windows XP seront celles du Patch Tuesday du 8 avril, la seule solution pour continuer à avoir un système à jour est de souscrire un support étendu du système d’exploitation.

Malheureusement, dans de nombreux cas, ce support étendu n’a jamais été envisagé vu son coût prohibitif, par exemple 2 millions de dollars par an pour un parc de 10 000 machines sous Windows XP.

Selon plusieurs informations concordantes, la situation aurait changé de manière drastique avec Microsoft qui a cassé les prix de son support étendu. Désormais, au lieu de 2 millions de dollars par an pour un parc de 10 000 machines, ce ne serait plus que 250 000 dollars qu’il faudrait débourser

En réduisant son tarif de près de dix fois, il est certain que les entreprises vont sérieusement repenser leur point de vue au sujet de l’opportunité de souscrire ce support étendu, surtout qu’il semble également que le prix peut en plus être négocié au cas par cas.
Est-ce un retour en arrière de la stratégie de Microsoft ? Pas sûr, ou plutôt un moyen de garder ses fidèles gros clients.

Microsoft casse les prix du support spécial de Windows XP
Microsoft casse les prix du support spécial de Windows XP

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHeartbleed : arrestation du pirate présumé du site web de l’Agence du revenu du Canada
Article suivantShazam : arrivée en force dans le prochain iOS ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here