Wörthersee Tour 2014 : Audi y présentera une A3 Clubsport Quattro de 525 chevaux !

Le Wörthersee Tour 2014, l’événement annuel du groupe Volkswagen, sera l’occasion pour Audi de présenter un concept-car, une A3 Clubsport Quattro de 525 chevaux.

C’est du 28 au 31 mai prochains que le groupe Volkswagen organise son Wörthersee Tour 2014, un événement qui sert à présenter des concepts-car de toutes ses marques. C’est à cette occasion qu’Audi va présenter une A3 gonflée à bloc avec une puissance de 525 chevaux.

C’est avec une hauteur rabaissée de 10 mm, une double lame avant, une énorme calandre hexagonale en aluminium mat à la grille en nid d’abeille, des ailes élargies, des jupes de caisse noire, des jantes 21 pouces à cinq doubles bâtons, des freins carbone-céramique de 370 mm de diamètre, une double sortie ovale, un diffuseur d’air et un spoiler faisant office de frein aérodynamique que ce concept-car d’A3 va être présenté.

Plus que son simple aspect sportif, les 525 chevaux de son moteur 5 cylindres en ligne 2,5 litres TFSI agrémentés d’un turbo poussé à 1,5 bar et au refroidissement optimisé sont là pour démontrer qu’il s’agit bien d’une véritable sportive avec un couple maximal de 600 Nm disponibles entre 2 300 et 6 000 tr/min, ce qui permet à cette A3 de venir titiller la R8 V10 de 550 chevaux en accélérant de 0 à 100 km/h en 3,6 secondes.

Avec sa vitesse maximale de 310 km/h, ses quatre roues motrices, sa boîte S-tronic à 7 rapports et son poids de 1 430 kg, ce concept-car arbore avec fierté son badge Clubsport Quattro.

Audi A3 clubsport quattro : un concept de future RS3 gonflé à 525 ch
Audi A3 clubsport quattro : un concept de future RS3 gonflé à 525 ch

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l'oubli : réaction en masse après la décision de la Cour de Justice de l'Union européenne
Article suivantLumia 630 : disponible en France avec un mois d'avance

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here