Wunderlist : Microsoft investit encore dans la productivité

Microsoft continue ses investissements dans la productivité. Selon le Wall Street Journal, l’application Wunderlist serait dans le collimateur de la firme de Redmond.

Depuis quelques mois, Microsoft focalise ses investissements sur la productivité par l’acquisition d’application spécifique. Cela a été le cas au mois de décembre dernier avec le rachat du système de gestion de courriels Acompli pour 200 millions de dollars, puis de la start-up franco-belge Sunrise pour son agenda multiplateforme qui permet de regrouper tous les événements et détails de son planning en février, ou encore la startup LiveLoop en mars qui proposait une application pour partager des présentations PowerPoint ou des documents PDF en ligne.

Une quatrième entreprise serait dans le collimateur de Microsoft selon le Wall Street Journal, il s’agirait de la startup berlinoise 6Wunderkinder, éditrice de Wunderlist, une application de gestion de tâches. S’appuyant sur une source proche du dossier, le journal évoque un prix s’achat situé entre 100 et 200 millions de dollars.

D’après un journaliste de Business Insider, Wunderlist serait la meilleure application en matière de gestion des tâches. Concrètement, cette application permet de partager des « to do lists » à réaliser depuis un smartphone ou une tablette, des listes de tâches qu’il est aussi possible de partager avec d’autres utilisateurs de Wunderlist.

Point important, Wunderlist est disponible pour iOS, Android, Mac et Windows, ce qui conforme aussi que Microsoft veut ratisser large en ciblant autant de systèmes que possible.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQuels sont les chiffres de ventes de l’Apple Watch ?
Article suivantSony : une PlayStation 4 avec 1 To de disque dur pour l’E3

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here