Xbox One : la rumeur qu’il ne faut surtout pas suivre !

Une rumeur n’est qu’une rumeur, pas une vérité. Dès lors, si une rumeur annonce une manipulation à faire pour améliorer la rétrocompatibilité, autant ne pas la suivre !

Il suffit qu’une rumeur joue sur la frustration des utilisateurs pour qu’elle devienne d’une viralité extrême. C’est ce qui est arrivé avec une rumeur proposant une solution aux problèmes de rétrocompatibilité.

Selon cette rumeur, il suffirait d’aller dans le menu de développement de la Xbox One pour y activer un mode de rétrocompatibilité avec la Xbox 360. Attention, cette manipulation qui consistait à modifier l’ID de la sandbox ne doit surtout pas être faite !

En effet, selon les cas, cette activation ne changera rien dans le meilleur des cas, mais surtout, dans le pire des cas, cela engendre de sérieux problèmes techniques, des problèmes qui peuvent même totalement rendre inutilisable la console.

Histoire de protéger l’accès à ses paramètres sensibles, Microsoft va peut-être proposer un correctif. En attendant, si vous n’êtes pas développeur, n’essayez même pas d’aller faire joujou dans ce menu de développement, pour ne pourriez qu’y détraquer quelque chose.

Vous voici avertit, alors attention aux rumeurs !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNexus 10 : les indices pointent de plus en plus vers LG
Article suivantNokia : Justin Bieber en futur allié de la marque ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here