Xbox One : une version à 399 dollars, sans Kinect, pour contrer la PS4

Face au succès commercial de son concurrent Sony, Microsoft a décidé d’aligner le prix de sa Xbox One sur celui de la PS4, en supprimant au passage le module Kinect.

Alors que la Xbox One et la PS4 sont pratiquement sorties en même temps, la console nouvelle génération de Sony s’est nettement mieux vendue que celle de Microsoft. Il faut dire qu’en étant commercialisée à 399 dollars, elle dispose d’un avantage certain par rapport aux 499 dollars de son adversaire.

Pour tenter d’infléchir cet écart, Microsoft a donc décidé de modifier sa stratégie commerciale en proposant une Xbox One, sans module Kinect, au même prix que la PS4, à savoir à 399 dollars.

Comme si cet effort commercial ne suffisait pas, la firme de Redmond a également revu son programme Gold. Désormais, tous les possesseurs de Xbox One ou de Xbox 360 pourront accéder à des services de streaming comme Netflix et YouTube, ou à des applications comme Internet Explorer et Skype, sans devoir souscrire un abonnement annuel à Live Gold.

Il faut préciser que ces mesures sont prévues à partir du 9 juin prochain, des mesures qui pourraient surtout avoir un impact dans les pays où la Xbox One n’est pas encore commercialisée vu qu’elle est pour le moment vendue dans seulement 13 pays.

Pour finir, il faut clairement préciser que les personnes intéressées par le Kinect ne sont pas concernées vu que le prix de la console intégrant ce module reste inchangé.

Microsoft aligne le prix de sa Xbox One sur la PS4
Microsoft aligne le prix de sa Xbox One sur la PS4

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : des Gear Glass pour l'IFA ?
Article suivantIl a payé 300 001 dollars pour déjeuner avec Tim Cook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here