Économie

Il y aurait 40% de chances qu’Apple acquière Netflix

Il y aurait 40% de chances qu'Apple acquière Netflix selon les analystes de Citi

Selon Jim Suva et Asiya Merchant, des analystes de Citi : il y aurait 40% de chances qu’Apple acquière Netflix maintenant que la loi sur la réduction d’impôts du président américain Trump a été votée.

Apple sera en mesure de rapatrier environ 220 milliards de dollars en espèces aux États-Unis en vertu de cette réforme fiscale.

L’entreprise n’aurait besoin que d’un tiers de ce montant pour acheter Netflix.

La baisse d’impôt adoptée par le Sénat américain, associée à une allocation unique pour les entreprises souhaitant rapatrier leurs bénéfices stockés à l’étranger sans devoir payer de lourdes taxes, donnera à Apple une plus grande marge de manœuvre pour investir et financer l’acquisition de nouvelles entreprises. Apple dispose d’une trésorerie d’environ 252 milliards de dollars, dont une grande partie à l’étranger, qu’elle ne pouvait auparavant pas transférer aux États-Unis.

Suva et Merchant ont classé les cibles potentielles qu’Apple pourrait acquérir dans une note envoyée à leurs clients en décembre. Ils considèrent que Netflix est l’entreprise qu’Apple serait le plus susceptible d’acheter. La note a été écrite avant l’acquisition par Disney de Fox studio et TV assets, Citi estimait avant cela une probabilité de 20-30% pour une fusion Apple-Disney.

En effet, l’entreprise avait auparavant démontré son intérêt pour l’industrie du cinéma et des vidéos à la demande. Elle a pendant des années eu du mal à offrir une offre TV ou cinéma convaincante. iTunes a été un énorme succès pour l’entreprise, mais les téléspectateurs ont de plus en plus migré vers des services comme Netflix, Amazon ou Hulu pour regarder leurs émissions préférées.

L’entreprise s’est récemment mise à la création de contenu : Jennifer Aniston et Reese Witherspoon feront une apparition dans la première série de vidéos réalisées par Apple. Mais les films à succès nécessitent un ensemble de compétences très différents de ceux qui permettent de construire les iPhone sur lesquels ils sont regardés, donc il y a une certaine logique derrière l’idée d’une prochaine acquisition de Netflix par Apple.

« L’entreprise a trop de liquidités – près de 250 milliards de dollars – en croissance de 50 milliards de dollars par an, ce qui constitue un bon problème à avoir », selon les déclarations de Suva et Merchant à leurs clients. « Historiquement, Apple a évité de rapatrier de l’argent aux États-Unis pour ne pas être lourdement taxée. Une réforme du système fiscal pourrait permettre à Apple d’utiliser cet argent. Les 90% de ses liquidités étant à l’étranger, la taxe unique de rapatriement de 10% mettrait 220 milliards de dollars à la disposition d’Apple pour d’éventuelles fusions/acquisitions ou pour des rachats ». À noter qu’Apple aurait besoin de seulement un tiers de cet argent pour acheter Netflix, toujours selon les analystes.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.