Yahoo! : 20 ans d’évolution

C’est le 3 mars 2005 que Yahoo! est devenu une société. En 20 années d’existence, l’entreprise a passablement évolué.

C’est en 1994 que Jerry Yang et David Filo décident de dresser une liste de l’ensemble des sites qu’ils apprécient. D’une centaine de liens au mois d’avril pour quelques milliers de visiteurs par semaine à 2 000 au mois de septembre pour quelques 50 000 visiteurs par jour, l’index de référencement était né.

C’est ainsi que le 3 mars 1995, Yahoo! devient une société. D’emblée, Web America Online tente de racheter l’entreprise en formulant une offre de rachat à 2 millions de dollars. Après avoir décliné cette offre, les fondateurs préfèrent revendre 25% de leur société à Sequoia capital contre 1 million de dollars, une décision qui permet au groupe de rapidement se développer. Son personnel est ainsi passé d’une cinquantaine d’employés en août 1995, à 200 l’année suivante, à 400 en 1997, à 2000 en 1999 et à plus de 12 000 à l’heure actuelle.

En 20 ans d’existence, Yahoo! a eu plusieurs dirigeants et autant de stratégies. Après le peu expérimenté Tim Koogle, l’entreprise se tourne vers Terry Semel, un ancien de la Warner Bros sans aucune expérience du web. Jerry Yang, le cofondateur, reprend la direction en 2007 et fait certainement sa plus grosse erreur en refusant une proposition de rachat lancée par Microsoft, ce qui provoque une division de son conseil de direction et une chute de son titre au NASDAQ.

Par la suite, il est remplacé par Carol Bartz qui ne réussit pas à redresser la barre, et maintenant Marissa Mayer, une ancienne de Google. Ses idées semblent porter leurs fruits vu que Yahoo! revendique 800 millions d’utilisateurs, dont 575 millions sur la partie mobile.

Depuis son arrivée à la tête du groupe internet, la valeur du titre Yahoo! est passée de 14,92 dollars à 42,98 dollars actuellement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPhilae : Rosetta va tenter de prendre contact ce jeudi
Article suivantCela fait des années que la CIA veut percer les secrets d’Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here